Migration, CONECT 223 et Accountability Mali ouvre le débat pour meilleure gestion du phénomène

Le 13 décembre 2019 va se tenir à l’hôtel de l’Amitié de Bamako un débat sur la migration sous le thème « Migration : Même aspiration, différentes histoires ». Organisée par Conect 223  en partenariat avec Accontability lab Mali, l’évènement est annoncé par ses initiateurs à l’hôtel Onomo de Bamako le 28 novembre en présence du chef de mission  de l’OIM Pascal Reyntjens.

Un colloque sur  la migration animé par de beaux exemples, des réussites d’ici et ailleurs, est le nouveau défi de Accountability lab Mali et ses partenaires l’OIM et Conect 223.  Via cette conférence les organisateurs dudit évènement vont ouvrir le débat sur le libre arbitre d’une migration réfléchie et choisie en mettant en exergue les défis, les enjeux, et les opportunités de la migration. Ce qui demande de passer en peigne fin les multiples angles du phénomène. Première du genre, cet espace  est un cadre de partage d’expertises  et d’expériences.

Placé sous le thème « Migration même aspiration, différentes histoires »,  la rencontre sera donc le lieu pour les panelistes qui ont commun objectif, de se raconter pour servir de source d’inspiration à d’autres dans l’unique but de donner une meilleure compréhension du monde à travers les questions liées à une migration sûre, humaine et ordonnée.

Selon  l’UNDESA (département des affaires économiques et sociales des Nations –Unies, ceux sont 1264700 maliens qui vivent à l’étranger en 2019. Et l’apport économique des maliens vivants à l’étranger est très important, 884 millions transférés au Mali en 2018.

Cependant comme rappelé par le directeur pays  de Accontability, Moussa Kondo,  le Mali se classe de loin derniers les pays où le phénomène migratoire est en hausse contrairement à ce que l’on serait amené à penser. 3% de migrants sont enregistrés dans le monde et l’Afrique présente 36,5%  de migrants donc 9% de sa population.

Pour  Monsieur Kondo, la question migratoire est complexe  et influencée par plusieurs facteurs socio-culturels d’où la pertinence de s’en saisir, ouvrir le débat pour  un meilleur accompagnement des populations.

Quant à Pascal Reyntjens, chef de mission à l’Organisation internationale pour les migrants, après des mots de félicitations à l’adresse du directeur  pays de Accountability et son équipe, Monsieur Reyntjens a invité à un travail de synergie autour du phénomène et du respect des droits humains.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here