Mali : plus de 1200 femmes meurent chaque année du cancer du col de l’utérus

Plus  de 1200 femmes meurent chaque année  du cancer du col de l’utérus dans notre pays. C’est pour remédier à cette situation que le gouvernement a initié le programme « Weekend 70 » de dépistage du cancer du col de l’utérus, dont le lancement de la phase II s’est déroulé le  samedi 7 décembre au centre de santé de référence de la commune VI. C’était sous l’égide de l’épouse du président de la République,Kéïta Aminata Maïga.

-Maliweb.net- Le cancer du col de l’utérus correspond au développement d’une tumeur maligne de la muqueuse du col utérin.Une maladie que l’OMS (organisation mondiale de la Santé) lors de sa 44e session en janvier 2019 a prôné son élimination pendant la période de 2020-2030 dans le cadre des objectifs du développement durable. Une recommandation que notre pays a adhéré.

Au Mali, plus  de 1200 femmes meurent chaque année  du cancer du col de l’utérus. Toute chose que le Chef du cabinet du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Sidy Diallo, juge inacceptable. C’est pourquoi, le département de la Santé et des Affaires sociales a mis en place le  programme  « Weekend 70 » du dépistage du cancer du col de l’utérus. C’est une campagne de sensibilisation qui fixe une couverture de 70% du dépistage du cancer du col de l’utérus dans la capitale. Une expérience probante dans toutes les régions du Mali que le département entend étendre dans toutes les régions du pays.

A en croire Sidy Diallo, le ministère de la santé est engagé à bouter cette maladie hors du Mali. C’est ce qui explique la réalisation d’un programme pilote de vaccination  contre ce cancer. Il s’agit à terme de l’introduire dans le programme élargi de vaccination de routine. A cela s’ajoute le démarrage de soin palliatif au niveau du service de l’oncologie médicale de l’hôpital du Point G pour rendre gratuite la prise en charge du cancer du col de l’utérus.

Pour sa part, l’épouse du président de la République,Kéïta Aminata Maïga, a conseillé les femmes à se faire dépister contre le cancer du col de l’utérus. « Il faut le faire même après la ménopause ». Elle a salué l’engagement des uns et des autres dans la lutte contre cette maladie. « Il faut qu’on se donne la main pour lutter contre cette pathologie », a-t-elle souligné.

Il faut ajouter que le programme « Weekend 70 » du dépistage du cancer du col de l’utérus est le fruit d’un partenariat entre le ministre de la Santé et des Affaires sociales et l’amicale des femmes d’orange Mali pour l’élimination du cancer du col de l’utérus.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here