Propos du Chef de Bureau de la MINUSMA de Kidal: L’Assemblée nationale du Mali condamne

L’Assemblée nationale (AN) du Mali a condamné, jeudi 05 décembre au cours de sa plénière dans le cadre de la session d’octobre les propos du Chef de Bureau de la MINUSMA au 4ème Congrès du MNLA à Kidal.
Dans une déclaration, le Parlement malien a dénoncé l’attitude et la position affichées par le représentant de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) « en totale contradiction » avec sa mission.
Le fonctionnaire onusien s’était adressé aux participants en ces termes : « Chers invités et membres des délégations venues du Mali ».

L’AN considère que ces propos « portent une atteinte grave à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la République du Mali ».
La représentation nationale « demande au gouvernement de mettre en garde la MINUSMA pour le comportement irresponsable de son agent » et exhorte le gouvernement à « veiller au respect de l’intégrité du territoire nationale par tous les partenaires du Mali ».
Les députés du Mali rappellent, en outre, que « la MINUSMA a été spécialement commise par la communauté internationale pour la stabilisation du Mali ».
L’Assemblée Nationale du Mali,
• Considérant que depuis 2012, le Mali œuvre inlassablement pour le retour de la paix, de la stabilité et la réconciliation nationale ;
• Considérant que ces efforts ont abouti à la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger ;
• Considérant que depuis cette signature, le Mali n’a cessé de déployer d’immenses efforts avec l’appui de ses partenaires en faveurs de sa mise en œuvre effective ;
• Considérant que la MINUSMA représente un acteur principal de l’application de cet Accord de Paix et de Réconciliation nationale ;
• Considérant en outre que la MINUSMA a été spécialement commise par la communauté Internationale pour stabilisation au Mali ;
• Considérant les récents propos tenus par le Chef de Bureau de la MINUSMA à Kidal lors du 4ème congrès du MNLA en ces termes : « Chers invités et membres des délégations venues du Mali » sont contraires à l’objectif de mission de Paix et de Stabilisation annoncée dans la Résolution définissant le mandat de la MINUSMA et ne sauraient être tolérés ;
• Considérant que ces propos portent une atteinte grave à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la République du Mali ;
• Rappelant et réaffirmant l’unité et l’intégrité du territoire national depuis le 22 Septembre 1960 ;
L’Assemblée nationale du Mali
• Soutient le Gouvernement de la République du Mali et les FAMAs dans leur mission de sauvegarde et de sécurisation de l’intégrité du territoire National ;
• Condamne avec la dernière rigueur les propos du Chef de Bureau de la MINUSMA au 4ème congrès du MNLA à Kidal, 8ème région administrative du Mali ;
• Dénonce l’attitude et la position affichées du Chef de Bureau de la MINUSMA en total contradiction avec la mission qui est la sienne ;
• Demande au Gouvernement de mettre en garde la MINUSMA pour le comportement irresponsable de son agent ;
• Exhorte le Gouvernement de la République du Mali à veiller au respect de l’intégrité National par tous les partenaires du Mali.

Le quatrième du genre, dans la désormais très célère et très convoitée ville de Kidal. Pour narguer, les maliens le mouvement a organisé un défilé militaires pour monter sa force, présence d’invités venus de Bamako et d’autres destinations dans la sous-région (Niger, Mauritanie, Burkina-Faso, etc), d’Europe, d’Asie et d’autres continents.

Mohamed Sogodogo, stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here