Audiovisuel: La CEDEAO veut renforcer les capacités de sa radio régionale

Une réunion des ministres en charge de l’Information des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la radio régionale a eu lieu ce lundi 9 décembre à Abidjan. La radio régionale dont il est question, servira selon ses initiateurs de plateforme de promotion de l’intégration régionale comme le recommande le traité de la CEDEAO.

" La radio CEDEAO aura pour mission, et nous y sommes fortement attachés, de promouvoir la cohésion sociale, la réconciliation dans les régions en conflit, le respect des droits de l’Homme au service de la paix dans notre espace communautaire", a indiqué le ministre ivoirien de la Communication et des Médias, Sidi Touré. Le porte-parole du gouvernement ivoirien a invité les Etats membres à soutenir ce projet dont les retombées sont inestimables. Selon lui, cet instrument peut être une base solide à la consolidation et au renforcement des acquis dans le domaine de la communication dans l’espace CEDEAO. Pour toutes ces raisons, le ministre ivoirien a affirmé à cette tribune la volonté du gouvernement ivoirien de participer activement à la réalisation et au renforcement du projet. "Vous imaginez sans peine que de telles approches sont totalement en phase avec la vision de la Côte d’Ivoire voulue par le président de la République, Alassane Ouattara. C’est donc naturellement que le ministère de la Communication et des Médias sera à votre écoute pour vous encourager et vous soutenir", a déclaré Sidi Touré.

A l’instar de la radio des Nations unies à Abidjan léguée à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, le président libérien George Weah avait procédé au transfert de la radio de la mission des Nations unies au Libéria, à Monrovia, le 23 mars 2018, à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Le président libérien, à cette occasion, avait demandé à la Cedeoa de consolider davantage les acquis pour que cette radio joue pleinement son rôle dans la région. Pour Habib Mahamadou Salissou, président en exercice de la CEDEAO, la radio est le moyen de communication de masse le plus adapté pour faire connaître les activités de l’organisation au grand public. Le président en exercice de la CEDEAO a estimé qu’aujourd’hui, l’organisation qu’il dirige doit rendre plus disponible les informations sur sa vision, ses projets et ses défis. "L’un des principaux obstacles aux efforts d ’intégration de notre organisation commune est la faible connaissance des citoyens et même des objectifs, des programmes et des activités de la cedeao, à tel point que nos actions passent sous silence", a déclaré Habib Mahamadou Salissou. Il a invité tous les Etats membres à s’investir pour garantir la pérennité de la radio.

Un investissement technique massif doit être fait pour permettre à la radio de la CEDEAO du Liberia de continuer à diffuser sur les ondes, puis à élargir ses émissions vers les autres Etats membres en utilisant les trois langues officielles de la CEDEAO.

DA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here