Conseil supérieur de la fonction militaire : Une opportunité de rédiger de nouvelles pages pour l’Armée

La session doit aboutir à des résultats à la hauteur des attentes

Après l’avènement du décret n° 0349/P-RM du 29 mai 2019 fixant son organisation et les modalités de son fonctionnement, le conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM) tient depuis hier, à la direction de la justice militaire, sa première session ordinaire.
L’ouverture des travaux était présidée par le représentant du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général Ibrahima Fané en présence du chef d’état-major général des Armées, le général Abdoulaye Coulibaly, des officiers et sous-officiers.
Durant trois jours, les participants sont invités à mettre en place les différents bureaux, procéder à l’examen des textes relatifs au recrutement, à la notation, aux positions statutaires ainsi qu’aux engagements et réengagements.
L’occasion s’offre donc aux participants de rédiger de nouvelles pages pour l’Armée. À cet effet, le représentant du ministre de la Défense et des Anciens combattants a exhorté les participants à faire preuve d’assiduité, de rigueur dans les réflexions et de clairvoyance dans les analyses, afin d’aboutir à des résultats à la hauteur des attentes.

Par ailleurs, Ibrahima Fané a rappelé que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, en sa qualité de chef suprême des Armées, a placé au centre de ses priorités la question sécuritaire ainsi que les hommes et les femmes qui ont en charge sa gestion. Cette volonté du chef de l’État, selon le général Fané, se concrétise par l’amélioration des capacités opérationnelles des forces armées, les mesures de réarmement moral, le renforcement quantitatif et qualitatif des effectifs. S’y ajoute la mise en condition des militaires et de leurs familles, avec un accent particulier sur celles des soldats décédés au combat.

………lire la suite sur essor.ml

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here