La CNAS-Faso Héré réagit à la convocation de Macron  » Cette rencontre doit avoir lieu soit à Tabancort au Mali, soit quelque part au Burkina Faso « 

Les multiples attaques contre la France et la Minusma ne connaissent toujours pas leur épilogue sur l’échiquier politique national. En effet, depuis la convocation adressée par Emmanuel Macron aux Chefs d’Etat malien, burkinabé, nigérien, tchadien et mauritanien à Pau (France) pour » réitérer de façon formelle le bien-fondé de la présence militaire française « , ainsi que les propos tenus par le représentant de la Minusma à Kidal, Christophe Sivillon lors du 4e congrès du MNLA, la classe politique africaine, malienne en particulier n’a cessé de dénoncer le jeu de la Minusma et le «chantage» de la France exercé sur le continent africain.

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here