Lutte contre la corruption : Le combat de tout un peuple !

A cause de ses nombreuses conséquences, la corruption est devenue un fléau qui s’est installée au cœur des tourments de notre population depuis fort longtemps. La révélation permanente des détournements de fonds et la récurrence des indélicatesses dans la gestion du denier public ont atteint un niveau plus qu’inquiétant.

Profitant du silence des autorités successives parfois avec leur complicité passive, les responsables indélicats se sont servis en toute sérénité du denier public à leur guise, plongeant du coup l’immense majorité de la population dans une misère totale. Croissance du chômage, infrastructures vétustes, insuffisance des services sociaux de base, mauvaise administration des biens communs, fragilisation de l’outil de défense … sont entre autres quelques-unes des conséquences de la corruption qui ont conduit à l’effritement de l’autorité de l’Etat.

Au regard de ces conséquences, la corruption apparait comme la première source de tous les maux dont souffre aujourd’hui notre pays, certains fonctionnaires et responsables indélicats demeurent les premiers ennemis de la nation pour avoir cédé à la tentation du gain facile. Récurrente dans les discours politiques depuis fort longtemps, la lutte contre la corruption est entrée dans une phase active à la faveur de l’arrivée de Malik Coulibaly à la tête du département de la justice et la nomination de Mamoudou Kassogué au Pôle économique et financier de Bamako.  La chasse aux fonctionnaires et responsables indélicats, engagée par le ministère de la justice et le pôle économique redonne certes, espoir à un peuple qui a énormément souffert de la corruption. Cependant, elle suscite inquiétude et interrogation.

Pour l’immense majorité des Maliens, Malik Coulibaly et Mamoudou Kassogué sont les symboles de cette lutte qui n’est devenue réalité qu’à travers leur présence. Toutes choses qui la mettent au premier rang du combat contre les pratiques malsaines. La mise en examen et l’incarcération pas moindre de certaines élites proches de l’actuel locateur du palais de Koulouba est à n’en pas douter, un signal fort contre le statut de l’intouchabilité que certains se sont octroyés. Cependant, la prudence doit être de mise, car la plupart des actions d’éclat au Mali se termine par une désillusion. La lutte contre la corruption et les indélicatesses doivent être une constante que chaque Malien doit porter. Cette lutte est vitale pour le développement du pays synonyme d’amélioration de vie de chaque citoyen. Ainsi, elle ne doit en aucune manière être considérée comme le combat de quelques cadres intègres et encore moins fruit de la volonté et de la détermination d’un homme. Malick Coulibaly et Mamoudou Kassogué ont le mérite d’avoir donné un sens à cette lutte. Cependant, le chemin reste long et les obstacles très nombreux. Seule la détermination du peuple permettra de porter le coup de grâce à ce fléau qui plombe l’essor du pays.

Bouba Sankaré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here