Lancement du projet «Lafia» à Kayes : La lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent au centre des préoccupations

Les états-Unis d’Amérique viennent de lancer dans la Région de Kayes le Projet Lafia pour réduire la vulnérabilité des jeunes à la participation aux conflits et aux actes de violences. La cérémonie officielle de lancement de ce projet d’une valeur d’environ 825 millions de Fcfa a eu lieu dans la salle de conférence du gouvernorat sous la présidence du gouverneur de la Région de Kayes, le contrôleur général de police Mahamadou Zoumana Sidibé. C’était en présence de l’ambassadeur des états-Unis au Mali, Dennis B. Hankins, du directeur-pays par intérim de Mercy Corps, Mathieu Rouquette et de nombreux invités maliens et américains.
Le projet «Lafia» couvrira le District de Bamako, les Cercles de Kayes, Diéma et Yélimané pour une période de deux ans.
Il faut rappeler que notre pays est plongé dans une crise complexe depuis sept ans. La violence qui s’est répandue dans la Région de Mopti a déclenché un cycle de représailles intercommunautaires, entraînant la mort de milliers de personnes, dont des civils. Pendant qu’il y a l’instabilité dans le Septentrion et les Régions du Centre du Mali depuis plusieurs années, les Régions du Sud sont restées relativement stables.
Cependant, une évaluation récente de Mercy Corps et Think Peace à Bamako et dans trois Cercles de Kayes a montré que de nombreuses fractures menacent maintenant cette «paix fragile» et que la marginalisation des jeunes est un facteur potentiel de conflit et de radicalisation dans les zones urbaines du Sud qui, jusqu’à présent, font preuve de résilience face aux conflits. Lafia utilisera cette résilience intégrée comme une base pour appuyer le passage du Sud d’une situation de paix négative à une paix positive en utilisant une approche communautaire interpersonnelle.

………lire la suite sur essor.ml

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here