Edition 2019 d’ICASA Monsieur Mabingue Ngom de l’UNFPA : « Nous pensons que ce n’est que par un véritable partenariat et une collaboration efficace que nous pourrons ensemble mettre fin à l’épidémie »

L’éradication de l’épidémie du VI H/SIDA sur le continent passe par la mutualisation des efforts sur le continent. En effet c’est ce qui ressort des propos du directeur  régional de l’UNFPA pour l’ Afrique de l’ ouest et du centre lors de l’édition 2019 de la conférence internationale sur le SIDA et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) tenue du 2 au 7 décembre 2019 à Kigali( Rwanda). 

Tribune de rencontre entre décideurs d’Afrique, chercheurs, personnes vivant avec le VIH, organismes internationaux, leaders  et autres acteurs engagés  dans la lutte contre le VIH/SIDA. L’ évènement a réuni près de   8200 délégués de 521 pays du monde pour échanger et réfléchir   aux  nouvelles stratégies pour la prévention et le traitement du VIH/SIDA. 

Et le Fonds des Nations Unies pour la population(UNFPA) est à pied d’œuvre pour renforcer la lutte contre le VIH/SIDA.  A l’occasion, le directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, représentant la directrice exécutive de l’UNFPA, le Dr Natalia Kanem, s’est saisi de l’occasion pour réaffirmer  l’engagement de son organisme à poursuivre le renforcement du partenariat pour une Afrique sans SIDA.

Une déclaration rassurante quand on sait qu’il y a la  recrudescence de nouvelles infections en Afrique au Sud du Sahara  d’où la nécessité de multiplier les efforts sous une dimension multisectorielle  pour l’atteinte des objectifs 90-90-90 d’ici 2020.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here