Élan de solidarité nationale envers les enfants malades du cœur : La Bnda donne le ton avec plus de 11 millions de Fcfa

Aucune structure sanitaire du Mali n’a autant besoin de soutien que le centre de chirurgie cardio pédiatrique de l’hôpital Mère-Enfant le Luxembourg qui n’a bénéficié à ce jour que d’appuis venant de l’extérieur. L’histoire retiendra donc que la Banque nationale de développement agricole du Mali (Bnda) est le premier contributeur national, en remettant un chèque de 11 462 500 Fcfa destiné à la prise en charge de 5 enfants malades du cœur, lundi dernier dans l’après-midi, lors d’une cérémonie sobre mais pleine de symboles. “C’est une goutte d’eau par rapport au besoin exprimé, mais qui, nous l’espérons vivement, inspirera d’autres bonnes volontés…” dit le Dg de la Bnda.

La cérémonie de remise du chèque par le directeur général de la Banque nationale de développement de l’agriculture (Bnda) au représentant de la Chaine de l’Espoir – Ong qui finance seule à ce jour ce centre de chirurgie cardio pédiatrique – s’est déroulée dans les locaux de la Direction générale de l’hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg, en présence du Pca et de nombreux cadres de la Banque, du représentant du ministère de l’Economie et des finances et de celui du Ministère de la Promotion de la Femme de l’enfant et de la famille.

Tout ce beau monde a été reçu par le directeur général de l’Hôpital, Pr Mamadou Diarra, ayant à ses côtés le personnel du centre de chirurgie cardio pédiatrique et une délégation de La Chaine de l’Espoir.

Inauguré au mois de septembre de l’année dernière, le centre de chirurgie cardio pédiatrique de l’hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg, qui a vu le jour grâce à un don de l’Ong internationale la Chaine de l’Espoir, a procédé, à ce jour, à un peu moins de 200 opérations d’enfants malades du cœur (192, selon une source).   Mais que représente ce chiffre face à celui de près de 3000 enfants diagnostiqués et en attente d’une intervention chirurgicale ? Une goutte dans la mer de besoins car, comme l’a rappelé le directeur général de la Bnda, “selon l’Organisation mondiale de la Santé (Oms), les maladies cardiovasculaires sont responsables de 11% des décès au Mali et chaque année 800 à 1000 nouveaux cas pédiatriques sont détectés sans pouvoir être pris en charge convenablement par manque de moyens ou dispositifs.”

Trouver une réponse adéquate à cette situation est donc une nécessité urgente. Chacun au Mali, à quelque niveau qu’il soit, doit s’y mettre. D’ailleurs, le Professeur Mamadou Diarra, directeur de l’hôpital Le Luxembourg, de révéler qu’à chaque fois on lui pose la question suivante en Europe : “On veut bien vous aider, mais que fait votre pays ?”. C’est parce que les seules contributions ayant permis la réalisation dudit centre de chirurgie cardio pédiatrique émanaient de l’Extérieur du Mali et principalement de l’Ong internationale “La Chaine de l’Espoir”, laquelle a financé la réalisation et l’équipement de l’infrastructure médicale.

Mais les choses changent désormais car un élan de solidarité nationale envers les enfants malades du cœur est en train de se dessiner, puisque la Bnda vient de donner le ton. En effet, “notre pays, le Mali, se distingue par des valeurs sociétales et humaines qui sont le ciment qui lie les filles et les fils de ce pays. Au nombre de ces valeurs qui font la fierté de notre grand Mali, on peut citer l’entraide, l’assistance, la solidarité et la compassion. Et c’est en cela que notre cher pays demeure et demeurera debout en dépit de toutes les adversités.”

Le Directeur général de la Bnda Souleymane Waigalo de préciser que c’est pour honorer ces valeurs que la Banque “a répondu à l’appel de la Chaine de l’Espoir pour manifester toute sa solidarité envers nos enfants atteints de maladies cardiovasculaires et dont le pronostic vital est menacé faute de soins appropriés”.

C’est ainsi que la Bnda, conformément à sa politique de Responsabilité sociétale d’entreprise, a délié le cordon de la bourse pour prendre en charge l’opération de cinq enfants malades du cœur. La remise du chèque de 11 462 500 Fcfa à La Chaine de l’Espoir, en présence du directeur général de l’hôpital Luxembourg, a fait l’objet de cette cérémonie de lundi dernier dans l’après-midi.

A cette occasion, le Président du Conseil d’administration (Pca) de la Bnda, Moussa Alassane Diallo, a rappelé que “l’histoire de l’hôpital Luxembourg dans son aspect chirurgie cardio pédiatrique est une consécration du Pr Mamadou Diarra qui a porté ce projet pendant plus de dix ans”.  Le Pca a souhaité que cet acte soit répété par la Bnda car, pour lui, “qui donne une fois donnera une deuxième fois et même une troisième fois…Je souhaite donc que nous nous retrouvions prochainement pour une autre cérémonie du genre car l’esprit de solidarité de la Bnda s’inscrit dans la durée”.

Monsieur Diaby, en tant que représentant du ministre de l’Economie et des finances, a adressé ses vifs remerciements à la Bnda pour cet appui combien important et qui, pense-t-il, incitera d’autres structures du pays à en faire de même. Il a ensuite rendu hommage au Pr Diarra grâce à qui le centre de chirurgie cardio pédiatrique rayonne en Afrique de l’ouest et sur tout le continent africain, par le travail de haute qualité qui y est effectué.

Lors de cette cérémonie, un enfant opéré du cœur, accompagné de sa mère, est venu faire un témoignage émouvant sur la qualité des soins reçus et qui lui donnent espoir pour une meilleure vie future parce qu’ayant retrouvé la joie de vivre et de se comporter comme tout enfant de son âge.

Après la visite du centre de chirurgie cardio pédiatrique, la photo de famille a mis fin à la cérémonie qui reste un message d’appel au soutien des enfants malades du cœur.

                 Amadou Bamba NIANG

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here