Institut national de la statistique : D’ambitieuses réalisations affichées !

Le vendredi 13 décembre dernier, l’Institut National de la Statistique (Instat) a tenu sa 2ème session extraordinaire de son Conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par son PCA, le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la population, Adama Tiémoko Diarra, qui était entouré du directeur général de l’Instat, Arouna Sougané et les administrateurs. A l’ordre du jour : l’approbation du Plan de Travail et du Budget Annuel (PTBA) au titre de l’année 2020n qui verra l’entame d’ambitieuses réalisations dans le cadre du Projet d’amélioration du système statistique national de notre pays.

Le président du conseil d’administration de l’Instat, Adama Tiémoko Diarra, a rappelé que le Projet d’amélioration du système statistique national du Mali, financé par la banque mondiale à travers un don de l’IDA, est destiné à l’amélioration de la qualité de la production statistique. « Sa mise en œuvre permet de renforcer les capacités de notre système statistique national tout en levant les contraintes structurelles qui sont à la base de la production de données de mauvaises qualités », déclare le ministre Diarra. Il ajoute : « En cohérence avec le schéma directeur de la statistique, il répond au besoin du gouvernement de disposer de statistiques fiables pour assurer le suivi et l’évaluation de ses différents programmes, spécifiquement, le cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (Credd) ».

Le Projet d’amélioration du système statistique national du Mali, poursuit le PCA de l’Instat, d’une durée de cinq ans, finance la collecte, l’amélioration de la qualité et la diffusion des données notamment : la cartographie du 5è Recensement général de la Population et de l’Habitat (RGPH) ; la cartographie du Recensement des Unités Economiques (Rgue) ; l’étude sur la qualité de l’Enquêtes agricole de conjoncture (EAC)… « Le projet finance également le développement des ressources humaines à travers l’octroi de bourses de formation aux lauréats des concours d’entrée dans les écoles africaines de formation en statistique… », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le ministre Diarra a souligné que la mise en place a été effective à partir de juillet 2017 et l’exercice 2018-2019 constitue la deuxième période de mise en œuvre du Projet : « Au de cette période, les activités réalisées ou en cours de réalisations se rapportent à : l’acquisition des matériels informatiques de RGPH5 ; la cartographie du RGPH5 dont les travaux de terrain se poursuivront jusqu’en mars 2020 ; la cartographie du Recensement général des unités économiques dont la codification et l’analyse sont en cours ; l’organisation des cours préparatoires aux concours d’entrée dans les écoles de statistique africaine et l’octroi des bourses aux meilleures étudiants… ».

Pour sa part, le directeur de l’Instat, Arouna Sougané dira : « L’amélioration du système statistique national du Mali est un projet financé par la banque mondiale, d’un montant 20 millions de dollars sur une période de cinq ans, dont le but est d’améliorer la qualité de notre position statistiques dans notre pays, le traitement d’analyse et surtout la diffusion des données. Et chaque année on doit faire un programme de travail qui va nous permettre d’atteindre les objectifs visés… ».

Mohamed Sylla

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here