Tiéman Hubert Coulibaly A propros de la monnaie ‘’ECO’’: ‘’Il serait bon pour le Mali d’imaginer la politique économique nécessaire pour soutenir cette réforme du FCFA’’

M . Tiéman Hubert Coulibaly, président de l’alliance de partis politiques et d’association membres de la majorité présidentielle dénommée Action Républicaine pour le Progrès(ARP) était face aux médias il ya quelques jours à la maison de la presse. Assisté de ses collègues , présidents de partis membres de l’alliance, M .Coulibaly a fait le tour d’horizon des activités qui ont marqué l’année 2019 .Dans le même contexte, M . Tiéman Hubert Coulibaly qui parlait au nom de l’ARP, s’est prononcé sur des actions à mettre en œuvre pour le bonheur des maliens.

En commençant ses propos, Tiéman Hubert Coulibaly a rappelé que l’année 2019 a été jalonné de réussites mais aussi des difficultés. Ainsi, il a regretté les nombreuses attaques terroristes perpétrées contre les militaires et les civils. Le front social était également en ébullition à travers des grèves et préavis de grève des syndicats durant l’année écoulée. Cependant, il faut se féliciter selon l’ARP ‘’ de l’attitude des acteurs qui ont fourni des efforts pour régulariser la situation’’ avant d’ajouter que, c‘est dans cet esprit de dialogue, d’entretiens et de compréhension qui caractérise le malien que le Dialogue National Inclusif (DNI) a été initié’’. L’ARP a salué ainsi la tenue du Dialogue National inclusif et les résolutions qui en sont sorties tout en regrettant, l’absence de certaines parties. Aussi, estimant que le Dialogue est un processus, l’ARP pense qu’il conviendrait d’engager des discussions car ”les résolutions engagent tous et s’imposent à tous ”selon M .Tiéman Hubert Coulibaly. Cela est nécessaire selon le conférencier pour faire de l’année 2020 ‘’une année d’ouverture de vastes chantiers de réconciliation nationale, de paix’’. Dans la même dynamique, l’ARP a invité toutes les parties et singulièrement, les non partants du Dialogue national inclusif à accepter la main tendue du Chef de l’Etat. Sur le plan économique, l’ARP salue la réforme monétaire du franc CFA en cours mais trouve qu’il serait bon pour le Mali d’imaginer la politique économique nécessaire pour soutenir cette réforme. Cela passe notamment, selon Tiéman Hubert Coulibaly par la ‘production et la transformation des produits maliens à savoir le coton, l’or entre autres’. De l’avis de l’ARP “le Mali doit être en marge de cette marche. Et 2020 sera certainement un enjeu dans ce domaine monétaire’’. Aussi estimant que l’économie ne sera forte dans une situation de crise sécuritaire, l’ARP trouve que le Mali doit rester engagé dans le G5sahel mais devra fournir d’effort pour que, ceux qui l’accompagnent dans la lutte contre le terrorisme fassent eux aussi plus d’efforts au nom de “la sécurité mondiale ”. Il n’a pas manqué de souhaiter une belle année à la presse nationale et à l’ensemble des maliens.

Mahamane TOURE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here