Procès reporte d’Amadou H. Sanogo : Les Bamakois expriment leurs désarrois

Le procès d’Amadou Haya Sanogo, ex-président du CNRDRE, qui était prévu pour le 13 janvier dernier a été reporté à la prochaine session de la Cour d’assises de Bamako. Dans ce micro-trottoir, certains bamakois approuvent cette décision tandis que d’autres sont contre.

Meïssa Sarr (étudiant) :

“Je crois qu’il faut vraiment juger Amadou Haya Sanogo parce que techniquement il est incarcéré et que l’Etat songe à son jugement pour qu’il fasse sa peine ou bien qu’il soit acquitté.

Quand ils disent que l’armée est en train de faire des acquis sur le terrain mais, c’est faux nous sommes toujours dans une guerre qui s’enlise et on ne sait pas quand est-ce la guerre prendra fin”.

Chaka Coulibaly (étudiant) :

“Le procès d’Amadou Haya Sanogo va créer beaucoup de polémique, s’il faut faire le procès maintenant, il y aura beaucoup de personnalités qui vont se retrouver dedans. Du coup, ça va faire beaucoup de manifestations et d’autres crises.

Aujourd’hui, vous n’êtes pas sans savoir que le pays traverse des moments difficiles de son histoire et s’il faut ajouter le procès, ça va créer des problèmes. Mais, il faut que le procès soit fait qu’en même et dans des circonstances normales”.

Tiémoko Diarra (juriste de formation) :

“Selon les conventions juridiques, tout individu doit être jugé dans un délai raisonnable.

Quand on essaye de voir la situation de Sanogo et ses co-accusés, ils sont dans une détention arbitraire comme le dit la défense.

Haya Sanogo et ses co-accusés doivent être jugés quelles que soient les circonstances, mais quand on essaye d’analyser ce procès, quelque chose y est caché derrière”.

Aïssata I Touré (étudiante) :

“Je pense que le pouvoir judicaire est en insuffisance de preuve pour tenir un procès ou bien ils ont peur de la réaction des personnes, parce qu’Il y a aussi les partisans de Haya qui sont prêts à le défendre âme et corps, donc la décision du gouvernement de reporter le procès est à saluer”.

Alhaji Dicko (etudiant) :

“Ce n’est pas normal s’il a été dit que Haya doit être jugé, ils doivent le faire.

Je ne vois pas l’impact que cela puisse avoir sur les troupes sur le terrain sauf si le gouvernement a peur du verdict qui va tomber.

Dans cette otique, le gouvernement prévoit que le verdict sera en défaveur de Haya.

La lumière doit être faite, ce n’est pas parce que son jugement joue sur la troupe, mais ils veulent garder Haya au cachot”.

Issa Maïga (médecin) :

“Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés doivent être libérés. Ils n’ont rien fait de mal.

Les bérets rouges ont voulu faire un contre coup d’Etat pour venger leur ex-patron qu’est ATT”.

Ousmane M. Traoré

(Stagiaire)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here