Dialogue avec les jihadistes : des « émissaires envoyés » à Iyad et Kouffa

Le Haut représentant du chef de l’Etat pour le centre du Mali est prêt à discuter avec des chefs jihadistes. Des émissaires ont été envoyés aux chefs jihadistes Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa. Djoncounda Traoré l’a annoncé ce jeudi 23 janiver 2020 au cours d’une conférence de presse tenue à Bamako. L’ancien président de la République du Mali, sous la transition, a rappelé les principales missions qui sont confiées à sa structure. Parmi celles-ci, l’instauration et le maintien d’un climat de confiance entre toutes les communautés du centre.

Faciliter les échanges intra-communautaires et mettre en œuvre une stratégie globale axée sur la protection des civils, la réduction des violences inter-communautaires au centre du Mali. Ce sont entre-autres les missions confiées au Haut représentant du chef de l’état pour le centre du Mali. Pour atteindre ces objectifs, Dioncounda Traoré annonce qu’il va « Dialoguer avec tout le monde, avec Kouffa et Iyad. » Avant d’ajouter : « Nous sommes prêts à lancer les passerelles pour dialoguer avec tout le monde. Tout conflit se termine par un dialogue. Il faut à un moment donné, s’asseoir autour d’une table et discuter. Alors, si on peut préserver des vies humaines et éviter des violences gratuites, pourquoi pas ? On essaye le dialogue avec tout le monde sans exclusion. Personnellement, j’ai envoyé des émissaires en direction de Kouffa et Iyad pour leur dire que je suis disposé à discuter avec eux ».

Le Haut représentant du chef de l’état pour le centre du Mali a aussi rappelé la nécessité de soutenir le redéploiement des forces de défense et de sécurité dans les régions du centre. Dioncounda salue l’annonce de l’arrivée de 220 militaires français faite à Pau, il y a une semaine, lors de la rencontre des chefs d’état du G5 sahel et du président français.

Chaque fois qu’on augmente nos effectifs, ça ne peut être que positif, 220 soldats de plus, ça veut dire deux choses, d’abord, que la France a toujours compris que ce combat-là, c’est aussi le sien. », souligne Dioncounda Traoré. La France « a décidé qu’elle va répondre à l’appel de nos dirigeants et elle va rester. Envoyer 220 personnes de plus, ça veut dire que je suis là, j’y reste », souligne l’ancien Président de la république du Mali sous la transition de 2012.

Au cours de cette conférence de presse, le Haut représentant du chef de l’état pour le centre du Mali, Dioncounda Traoré, a aussi rappelé que sa structure n’a pas encore débuté ses activités.

Source Studio Tamani

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here