Affaire de la CAFO : La 2ème chambre civile de la Cour suprême tranche en faveur du Camp Oulématou Sow

C’est par l’arrêt No389  du décembre 2019 que la deuxième Chambre de la section judiciaire de la Cour suprême du Mali   a cassé le verdict de la Cour d’appel de Bamako relatif à l’annulation des résolutions de l’assemblée générale dans l’affaire qui oppose les deux camps de la coordination des organisation et ONG féminines du Mali.  

Maliweb.net Le bureau élu au terme de l’assemblée générale extraordinaire de la CAFO du 30 décembre 2017 peut jouir de toutes ses prérogatives  à la tête de cette institution féminine.  La   Cour suprême vient de trancher en faveur du camp de Mme Dembélé Oulématou Sow.  L’arrêt de la Cour Suprême a été rendu public le décembre dernier. «  …après une très longue attente, la 2ème Chambre civile de la Cour suprême par l’Arrêt N° 389 du 30 Décembre 2019 du recevant en la forme notre pourvoi au lendemain du jugement de la cour d’appel, casse et annule l’arrêt déféré au fond,  qui vient de donner définitivement quitus quant à la validité de cette assemblée générale, tenue régulièrement selon les textes en vigueur », a expliqué Mme  Dembélé Oulématou Sow  lors d’une conférence.

La nouvelle présidente de la CAFO a aussitôt distribué dans la salle la grosse  de la cassation du verdict de la Cour d’appel de Bamako.  Ainsi, dira-t-elle,  son bureau va occuper incessamment les locaux de la CAFO qui étaient restés fermer pendant la période où l’affaire était pendante devant la justice.  Elle a réaffirmé son engagement à travailler avec toutes les femmes du Mali.  Et Mme Dembélé Oulématou Sow d’annoncer que son équipe va travailler sur six axes essentiels.

Il s’agit, entre autre,  la réorganisation   de la CAFO pour plus  d’enracinement de sa gouvernance, la mise en place d’un programme d’accompagnement des organisations et ONG féminines  du pays, la conception de  la cartographie  des organisations féminines du Mali, un  vaste programme de promotion, de protection et de suivi des Femmes du Mali, un programme ambitieux sur les Droits et Devoirs des femmes avec une emphase sur les Violences Basées sur le Genre (VBG), la mise en place de plateformes sectorielles au niveau national pour coordonner l’action des organisations féminines par secteur et  la participation des femmes au processus électoraux et à la gestion de la crise

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here