Bandiagara : Le retour de la MINUSMA salué

Vendredi 17 janvier 2020 à Bandiagara, les véhicules de la MINUSMA ont fait leur entrée dans la ville, en compagnie de l’Escadron de la Légion de Gendarmerie de Mopti. Un moment très fort pour la population du Cercle de Bandiagara et la Mission des Nations Unies au Mali qui renouent sur de bonnes bases.

Les pneus usés qui servaient à sécuriser l’enclos du Commissariat de Police de Bandiagara viennent d’être remplacés par des bacs à sable (Hesco), une contribution de la MINUSMA. « C’est un sentiment de satisfaction, car ces bacs à sable aideront à la sécurisation de notre environnement de travail », a déclaré le Commissaire de police de Bandiagara, Ibrahima Koné, qui a assisté à l’installation de ces bacs à sable par les éléments de la Police des Nations Unies/UNPOL.

Avec un effectif autorisé de 1 920 personnels suivant les différentes résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, la Police des Nations Unies/UNPOL a pour missions, entre autres, de soutenir les Forces de Sécurité du Mali (FSM) dans toutes leurs actions sur le plan sécuritaire. C’est dans ce cadre que le Commissariat de Police de Bandiagara a été réhabilité et équipé en 2015 à travers l’un de ses projets à impact rapide. Le montant total était de plus de 20 millions de F CFA (20.422.457 F CFA).

Reprise des patrouilles conjointes !

La dégradation de la situation sécuritaire dans le centre du pays a amené le Conseil de sécurité à redéfinir les priorités du mandat de la MINUSMA, inscrite la Résolution 2480 (2019) prorogeant le mandat de la MINUSMA jusqu’au 30 juin 2020 et adoptée à l’unanimité. A la priorité stratégique principale qui est le soutien à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, s’ajoute la protection des civils dans le centre du pays, où la violence s’est considérablement accrue ces derniers mois. Ceci, sans se substituer aux Forces de défense et de sécurité du Mali, à qui incombent en premier lieu cette responsabilité.

« Nous attendons avec impatience la reprise des patrouilles conjointes entre nos Forces de défenses et de sécurité et la MINUSMA », a souligné le Commissaire de Police de Bandiagara qui soutient que cela permettra de renforcer la synergie entre les forces nationales et internationales, mais également estompera les sérieux doutes survenus au sein de la population vis-à-vis du rôle et de l’action de la Mission des Nations Unies dans leur localité. « La MINUSMA est au Mali pour nous accompagner dans toutes les initiatives visant à ramener la paix dans notre pays ».

Salimata Diarra

Source : La Priorité

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here