Dioncounda Traoré, haut représentant du président de la république pour les régions du centre : “Je suis prêt à travailler avec tout le monde, y compris Kouffa et Iyad…”

Le Haut représentant du Président de la République pour les régions du centre, le professeur Dioncounda Traoré a tenu hier jeudi à l’ACI-2000, sa toute première rencontre avec la presse dans le but d’échanger sur les différentes missions qui lui ont été confiées.

Le centre du pays était devenu une zone de conflit à raison communautaire, et c’est dans ce cadre de l’apaisement du climat social et le retour définitif de la paix que cette institution a été mise en plage en juillet dernier.

Instaurer et maintenir un climat de confiance entre toutes les communautés impliquées et l’Etat, favoriser et soutenir le redéploiement des forces de défense et de sécurité dans les régions du centre et en désarmant toutes milices et forces hostiles afin de contribuer au rétablissement des services sociaux de base. Veiller à ce que les responsables de violations des droits de la personne humaine ainsi que du droit international humanitaire aient à répondre de leurs actes tout en assurant le suivi du sort réservé aux crimes perpétrés à Koulongo, Ogossagou et Sobane-DA, ainsi qu’à tout autre crime semblable commis au centre sont entre autres quelques missions à accomplir pour le professeur Traoré et son équipe.

Pour l’ancien Président de la Transition, c’est une équation à plusieurs inconnus car pour le mener à souhait, il faut l’implication de tout le monde sans exception, afin d’aboutir à un résultat souhaité.

“Je suis prêt à travailler avec tout le monde, y compris avec Kouffa et Iyad, car j’ai accepté  cette mission tout d’abord en tant que Malien et citoyen de la paix. En ce sens j’ai aussitôt  délégué une personne pour informer Amadou Toumani Touré afin de pouvoir travailler avec lui et sans oublier le soutien de la population”, a indiqué le Haut représentant du président IBK pour les régions du centre.

A ses dires, de nombreuses activités et audiences ont été enregistrées et entendues. Ils étaient environ 500 contacts repartis entre les missions diplomatiques, associations culturelles et groupements d’associations, organismes nationaux et internationaux et aussi avec des personnes ressources (cadres et personnalités politiques et religieuses) au cours desquelles, les problèmes du centre étaient le thème principal. Il a suggéré que pour la question de terrorisme religieux, il faudrait que ce soit une lutte commune avec l’ensemble du territoire sahélien et pour ce sujet nous sommes confiants.

“Pendant notre mandat, nous aurons des suggestions et solutions à faire au chef de l’Etat et toutes les forces, car il faut une synergie de tous les acteurs.’ A-t-il souligné. A cet effet, avec l’accompagnement indéfectible de l’ensemble des organismes dédiés pour la sécurité, le Haut représentant de la République ambitionne d’adopter une solution durable aux problèmes des régions du centre, car l’heure n’est plus au règlement de comptes, mais plutôt a trouver des solutions.

Concernant les questions du centre, il rassure qu’il ne s’agit pas uniquement que de la région de Mopti, mais il ya celles de Ségou, Sikasso et Koulikoro

Il faut noter que le Haut  représentant du président de la République pour les régions du centre  a été institué le 31 juillet 2019 par décret N°2019-0586 /P-RM.

Aïchatou Konaré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here