Mohamed Diarra, directeur général de B2Gold-Mali face à la presse : “B2Gold ambitionne de faire de Fékola la plus grande mine d’or au Mali”

“B2Gold ambitionne de faire de Fékola la plus grande mine d’or au Mali”

Le directeur général de B2Gold-Mali, Mohamed Diarra, et son staff, étaient face à la presse le jeudi 16 janvier 2020 pour faire le bilan de leur production aurifère, leurs grandes réalisations au Mali au titre de l’année 2019 et les perspectives pour 2020. Dans sa présentation, il a révélé que la production d’or de la mine de Fékola pour l’exercice 2019 s’est élevée à 119 243 onces, soit 30 tonnes d’or. Au titre des taxes et impôts, B2Gold a payé à l’Etat malien plus de 90 milliards Fcfa. Ce qui lui a fait dire que l’or brille pour le Mali.

Dans sa présentation de B2Gold, Mohamed Diarra, le directeur pays, dira que B2Gold est une société de droit canadien dont le siège social est à Vancouver (Canada). A ses dires, B2Gold, fondé en 2007, est le nouveau leader mondial de la production aurifère qui exploite aujourd’hui 5 mines d’or actives et de nombreux projets d’exploitation au Nicaragua, aux Philippines, en Namibie, au Mali, au Burkina Faso et en Colombie.

Sur la production 2019 de la mine de Fékola à Kéniéba (une société anonyme dont 80 % de son capital est détenu par B2Gold et 20 % par l’Etat du Mali dont 10 % sur une base de contribution gratuite et 10 % acheté), il a fait savoir que cette mine avait prévu de faire une production de 420 000 onces en 2019, mais elle a produit plus avec 455 810 onces.

Pour le 4e trimestre, Fékola a poursuivi sa dynamique de performance opérationnelle avec une production aurifère de 119 243 onces, soit 30 tonnes d’or. Il a révélé qu’au titre des taxes et impôts, B2Gold a payé à l’Etat malien plus de 90 milliards Fcfa. Sur la production globale mondiale de B2Gold qui est de 980 219 onces, 450 000 onces viennent du Mali. Ce qui donne l’importance de Fékola dans la production aurifère de B2Gold mondialement. En 2019, le Mali était 3e producteur d’or en Afrique avec 65 tonnes dont 30 tonnes pour la seule mine de Fékola. Et B2Gold ambitionne de faire de Fékola la plus grande mine au Mali. En prévision, Fékola devrait produire en 2020 entre 590 000 et 620 000 onces d’or, soit une augmentation significative de 33 % par rapport à 2019.

De grands projets de développement pour Fadougou

Au titre des projets sociaux en 2019, Mohamed Diarra a indiqué que les activités de B2Gold se sont concentrées autour du renforcement des capacités de formation par la construction d’infrastructures scolaires, le don de matériels scolaires aux élèves, l’assistance de 15 étudiants à travers l’octroi d’une bourse. Comme activités, B2Gold a fait, entre autres, un appui au Conseil municipal de Kéniéba pour la création et l’ouverture d’un second cycle à Fadougou ; la construction de 3 salles de classe, une salle de professeurs, 2 blocs de 3 latrines pour le second cycle de Fadougou ; la construction d’un logement pour le directeur du second cycle de Fadougou ; la construction de 3 salles de classe, une direction et un bloc de 3 latrines à l’école primaire de Maléa ; l’octroi de bourses monétaires à 15 élèves de l’école primaire et secondaire originaires des villages environnants de la mine ; le don de kits scolaires (500 lampes solaires, 1 000 sacs d’écoliers et 6 000 cahiers) aux élèves des villages de Fadougou, Médinandi, Tintiba, Maléa et Menankoto.

Comme grand projet réalisé en 2019, B2Gold a procédé à la réinstallation du village d’origine de Fadougou qui était adjacent à la principale fosse de Fékola. Et cela pour mettre les populations de Fadougou à l’abri des risques potentiels (poussière provenant de la mine et autres désagréments) en termes de santé, de sécurité et de bien-être. Pour cette relocalisation des 913 ménages de Fadougou, B2Gold a construit, entre autres, 700 structures avec des panneaux solaires, un système de 16 distributions de l’eau, un Cscom plus maternité, une école primaire avec second cycle (le premier second cycle de la zone), une mosquée, un marché. Cette construction a créé plus de 300 emplois occupés par les habitants du village et qui ont été formés par B2Gold à des métiers pour la construction du village. Ce qui a permis à certains de créer leurs propres entreprises et font leur propre business. “Le village de Fadougou a été très bien fait. Nous sommes fiers de ce village qui fait aujourd’hui la fierté des habitants de Fadougou”, s’est réjoui le directeur général de B2Gold-Mali.

Les moyens de subsistance

Par rapport aux moyens de subsistance, Mohamed Diarra a fait savoir que les activités de B2Gold ont été focalisées sur, entre autres, la consolidation des acquis à travers l’appui aux coopératives maraîchères de Fadougou, Médinandi et Menankoto en semence ; la poursuite de la formation en aviculture et apiculture ; la formation préliminaire des coopératives des paysans de Fadougou, Médinandi, Bilaliba et Moussala à la production de semences certifiées ; l’octroi de semence et de produits phytosanitaires à 3 coopératives maraîchères de Fadougou, Médinandi et Menankoto ; la formation de 16 jeunes de Menankoto à l’élevage de poulets de chair et poules pondeuses ; la poursuite de la formation de 20 apiculteurs de Fadougou et Médinandi en apiculture tropicale comme moyens de subsistance et de préservation de la biodiversité ; la formation préliminaire de 4 coopératives paysannes à la production de semences certifiées ; l’entretien avec les parties prenantes du Projet de développement rural intégré (PDRI) ; l’identification des zones appropriées pour les aménagements hydro agricoles.

Les perspectives

A l’horizon 2020, B2Gold prévoit l’expansion de la mine de Fékola. Le directeur général a informé qu’à la date du 26 mars 2019, la société a annoncé des résultats très positifs de l’étude d’Evaluation économique préliminaire (EEP) d’expansion de la mine de Fékola. “En conséquence, la société poursuit un projet d’expansion visant à augmenter la capacité de traitement de 1.5 Mtpa et atteindre 7.5 Mtpa à partir d’une prévision de taux de base à 6 Mtpa. L’EEP a pris en compte l’augmentation importante des ressources minérales de Fékola annoncée le 25 octobre 2018. Sur la base de l’EEP, une fois cette expansion terminée, la mine de Fékola devrait produire davantage d’or sur une plus longue période, avec une économie plus robuste et une production, aurifère, des revenus et flux de trésorerie annuels moyens plus élevés que ceux de la vie de mine précédente (“Vie de mine”)”, a-t-il espéré.

D’après lui, les coûts en capital de l’expansion de cette usine sont estimés à environ 50 millions de dollars et les dépenses seront réparties de manière égale entre 2019 et 2020. “Le taux d’extraction de Fékola sera également augmenté ainsi que le matériel d’extraction supplémentaire pour accélérer l’approvisionnement en minerai à plus haute teneur de la mine. Les coûts en capital initiaux pour l’expansion du parc auto sont estimés à 85 millions de dollars, dont 36 millions devraient être engagés en 2019 et le solde restant de 49 millions d’ici fin 2020. Les coûts du parc en 2020 devraient être partiellement financés par un prêt d’environ 40 millions de dollars d’équipement. La conception, le calendrier et les coûts de la carrière de Fékola seront finalisés vers la fin 2019 et le début 2020 lorsque des modèles de ressources et les modèles géotechniques mis à jour seront disponibles. D’après lui, sur la base de la forte performance annuelle de Fékola, la société a révisé la fourchette prévisionnelle de production de Fékola pour la situer entre 445 000 et 455 000 onces d’or (la fourchette prévisionnelle initiale étant comprise entre 420 000 et 430 000 onces), tout en maintenant les prévisions de coûts initiales de Fékola compris entre 370 et 410 dollars par once vendue et le PRG entre 625 et 665 dollars par once vendue. Selon les prévisions actuelles de B2Gold, la production aurifère de la mine de Fékola pour 2020 devrait atteindre environ 600 000 onces d’or, principalement en raison de l’expansion du parc minier et de l’optimisation de la séquence d’extraction en début 2020, avant la finalisation de l’expansion de l’usine, permettant d’accéder plus tôt aux dépôts les plus riches du gisement”, a-t-il annoncé.

La centrale solaire de Fékola

Dans le cadre de l’expansion de la mine de Fékola, il est prévu la construction d’une centrale solaire. A ce titre, selon Mohamed Diarra, la société a mené à bien une étude préliminaire visant à évaluer la viabilité technique et économique de cette centrale solaire sur le site de la mine de Fékola. Et cette centrale solaire de Fékola sera l’une des plus grandes centrales hybrides solaire/mazout lourd (HFO) hors réseau au monde. Selon le directeur pays de B2Gold-Mali, cette centrale permettra l’extinction de 3 groupes électrogènes à mazout lourd pendant la journée. Ce qui permettra d’économiser environ 13,1 millions de litres de mazout lourd par an, moyennant un coût en capitale d’environ 38 millions de dollars dont 17 millions de dollars devraient être dépensés en 2019 avec le solde en 2020.

“Les résultats de cette étude ont indiqué que le projet était viable sur les plans technique et économique et qu’une centrale d’une capacité de production d’énergie solaire d’environ 30 mégawatts avec une composante importante de stockage sur batterie fournirait le meilleur résultat économique. Une 2e étude qui a établi l’analyse détaillée des coûts d’investissement et de production du projet est à présent achevée. Les résultats ont indiqué qu’une centrale solaire peut générer d’importantes réductions des coûts de production d’environ 7 % des coûts de traitement. Et le projet a été approuvé par le Conseil d’administration de B2Gold au 2e trimestre 2019. L’ingénierie détaillée est bien avancée, les bons de commande pour les équipements principaux sont en cours et les prestataires pour les travaux de terrassement du site ont été sélectionnés. La finalisation de la centrale solaire de Fékola est prévue pour août 2020 et sa période d’amortissement est de 4 ans”, a-t-il précisé.

Exploration

Sur le plan de l’exploration, B2Gold prévoit, après une année d’exploration très réussie en 2019, une nouvelle année d’exploration agressive en 2020 avec un budget d’environ 51 millions de dollars. “En 2020, environ 18 millions de dollars sont prévus pour l’exploration au Mali. La société prévoit de se concentrer sur l’expansion du gisement principal de Fékola vers le nord et de tester plusieurs cibles potentielles à ciel ouvert comme les structures Fékola South. En 2020, la société a également prévu environ 41 000 mètres de forage au diamant et de forage RC sur plusieurs zones de la région d’Anaconda, située à environ 20 kilomètres de Fékola. L’exploitation se concentrera sur l’augmentation des ressources connues de saprolite dans les zones Adder et Mamba et sur la poursuite des tests de la minéralisation sulfurée sous-jacente dans la zone de Mamba”, a-t-il indiqué.

“Les accomplissements de Fékola ne sont possibles que grâce aux accomplissements de ses employés”, reconnaît Mohamed Diarra

Concernant les ressources humaines, Mohamed Diarra a reconnu que les accomplissements de sa société ne sont possibles que grâce aux accomplissements de ses employés. “En tant qu’employeurs de bonne réputation, nous ouvrons des possibilités permettant aux employés de développer leur carrière. Nous formons les employés afin qu’ils acquièrent de nouvelles compétences. Et nous respectons la parité du genre, les minorités et les personnes historiquement désavantagées. L’investissement dans notre personnel attire des personnes talentueuses et leur octroie la dignité de subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leur famille”, a-t-il avancé.

Statistiques de fin d’année 2019

En statistiques de fin d’année 2019, le directeur général de B2Gold-Mali a informé que sa société a 1 896 employés dont 92 expatriés. Il est prévu de créer 274 emplois supplémentaires pendant la phase d’extension et la période de construction de la centrale solaire. “Une fois l’extension finalisée et la centrale solaire opérationnelle, 373 emplois permanents seront générés, notamment au niveau des opérations minières et de la maintenance du parc auto. La politique de B2Gold, c’est d’embaucher beaucoup de Maliens bien formés, compétents et qualifiés car les expatriés coûtent chers à la société“, a annoncé le Dg de B2Gold-Mali.

Le Projet de développement rural intégré (Pdri) : le projet phare de Fékola

Pour la gestion de l’après mine de Fékola, le Dg de B2Gold-Mali a indiqué qu’elle se prépare depuis le démarrage des activités de la mine. Et dans cette optique, le Projet de développement rural intégré (Pdri) a été prévu. Son objectif général vise à améliorer les conditions de vie et d’assurer la résilience des exploitations familiales agricoles face aux chocs économiques, d’accroître la productivité agricole et les revenus ainsi qu’à contribuer à l’amélioration de l’accès des paysans au crédit et au marchés.

La vision globale du Pdri est de concevoir un pôle de développement dans la zone du projet (type agro pôle) avec plusieurs activités complémentaires où rien ne se perd mais tout se transforme. Il s’agit de faire de la zone du projet un complexe exemplaire en matière de développement intégré. C’est un projet ambitieux et de long terme dont la mise en œuvre est réalisée progressivement et en ajustant les activités au contexte, au scénario local, à la participation des bénéficiaires, à la réussite de la production et à l’accès aux marchés. Le projet est mis en œuvre en 5 ans avec le support de B2Gold pour un budget de 6 milliards Fcfa. Après cette période, le projet est transféré aux principaux bénéficiaires et parties prenantes.

Siaka DOUMBIA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here