Grande mobilisation du corps enseignant : Les syndicats exigent l’application de l’article 39

Décidément le Mali n’a pas finit avec le syndrome des grèves interminables. Hier jeudi 2 3 janvier 2020, les enseignants ont battu le pavé de la mobilisation pour réclamer l’application pure et simple de l’article 39 de la loi No 2018-007 du 16 janvier 2018 portant statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire général, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale. La marche a commencé au monument des tirailleurs pour s’achever au monument de l’indépendance où une déclaration a été lue sur les raisons de la grève.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, les propos du Ministre de l’économie et des finances et Premier ministre Boubou Cisse qui a menacé de licencier les enseignants grévistes pour les faire remplacer. Les enseignants n’ont pas non plu épargner son conseiller technique Siaka Diarra qui a avancé des contrevérités sur certaines antennes de la place.

Les syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 exigent l’application de l’article 39 qui stipule que : « toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement secondaire , de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire. Rappelons que les syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 sont composés du SYPESCO, SYNEB, SYNEFECT, SYLDEF, FENAREC, COSES, SNEC.

Oumou Cisse

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here