Neguela : Arouna Sougounè sensibilise sur le RGPH5

Le directeur général de l’Institut national de la statistique, Arouna Sougané, accompagné d’une forte délégation s’est rendu dans la commune rurale de Nèguèla, cercle de Kati. C’était le samedi 25 janvier dernier. La visite visait à mieux informer et orienter sur les enjeux du Cinquième recensement général de la population et de l’Habitat (RGPH5).

La visite de terrain du directeur général de l’Instat avec les médias, s’inscrit dans le cadre de la supervision des travaux de cartographie du 5è recensement général de la population et de l’Habitat. Elle a pour objectifs de rassurer sur les objectifs et les résultats attendus du RGPH5, expliquer la méthodologie du RPGH5, répondre aux interrogations autour de l’opération, et inciter les médias à accorder une importance à l’opération.

La visite a été l’occasion pour les journalistes de s’imprégner des conditions de réalisation de la cartographie sur le terrain. Mieux, un focus a été fait sur la méthodologie de collecte des données et l’utilisation des tablettes.

Tout se déroule bien et nous sommes bien dans les délais pour terminer cette phase de cartographie qui a commencé au sud, nous espérons que ça sera la même chose pour le nord, a expliqué, le chef de la section cartographie et système d’information géographique du bureau central de recensement pour le RGPH5, Abdoul Karim Diawara.

A l’en croire, les quelques difficultés rencontrées par les agents sur le terrain ont été à ce jour surmontées. Il s’agissait notamment, de la difficulté du terrain, la disponibilité des gens car nombreux parmi eux, sont des cultivateurs, ce qui fait que certains agents sont obligés de travailler nuitamment.

Pour sa part, le DG de l’Instat M. Sougané, est revenu sur l’importance de cette opération qui selon lui, nécessite une large adhésion des populations. A l’entendre, le RGPH contribue à l’amélioration de la connaissance de la situation démographique, sociale et économique du pays et de sa dynamique en vue d’une meilleure prise en compte des variables démographiques dans les programmes et stratégies de développement, en fournissant des données sociodémographiques pertinentes, fiables et à jour.

Par ailleurs, la réussite de l’opération dépend largement de la compréhension et de la collaboration des médias qui sont des relais incontournables dans la diffusion des informations relatives au RGPH5, mais aussi et surtout, dans la vulgarisation des messages de sensibilisation auprès des populations, a-t-il insisté.

 

Ibrahima Ndiaye

(Envoyé spécial à Nèguèla)

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here