Les vérités de HAMEDY GASSAMA DIABY, Conseiller Municipal à la mairie du District

«Notre Armée est victime, comme les autres, d’une prédominance politique, de trahison de la société, de l’insouciance et de la gabegie du régime. Elle doit être refondée, auditée… »
Notre pays est plongé dans une profonde crise socio-sécuritaire et politique sans précédent depuis la crise de 2012. Une crise qui a occasionné l’invasion terroriste dans son septentrion et qui s’est transportée au centre. Dans un entretien sans détours, M Diaby livre ses impressions, ses inquiétudes et ses propositions. Cet entretien fait suite aux récentes attaques qui ont causé la mort de plusieurs de nos soldats, tombés les armes à la main.

La situation douloureuse et désolante du pays ne laisse personne insensible au regard du complot préparé par les ennemis de la paix et visant à l’empêtrer. L’Armée Malienne, selon le grand opérateur économique, Hamedy Gassama Diaby, a été politisée et est de nos jours à la solde des hommes politiques. Et si rien n’est fait, elle sera sévèrement jugée par le peuple.
A ses dires, notre Armée est trahie, manipulée par une poignée d’hommes politiques qui ne se soucient guère que de leurs intérêts personnels.
Une Armée jadis disciplinée, soudée, formée et respectueuse !
Le conseiller municipal qui rafraichit la mémoire par rapport à la belle époque du Général Moussa Traoré où il n’y avait que 9 Généraux dans notre pays, déplore l’état actuel de notre armée républicaine. A cette époque, dit-il, la présence d’un un seul gendarme ou policier dans un quartier suffisait à rassurer tout le monde, car de nature à dissuader tout comportement incivique.
Aujourd’hui, regrette-t-il, «l’Armée malienne est victime d’une grande trahison des responsables hiérarchiques incapables et insouciants du devenir de notre pays».
«Personnellement, je me reconnaissais en cette Armée disciplinée, soudée, respectueuse, professionnelle, loyale et fidèle à ses prérogatives pour la défense et la préservation de la patrie. Mais aujourd’hui, force est de constater que suite à «la flamme de la paix» initiée par le président Alpha, et nonobstant les efforts louables du président ATT dans tous les domaines de développement (le Soldat a malheureusement oublié son armée), la situation est aujourd’hui chaotique».
«Notre Armée, poursuit-il, a besoin de se reconstituer et de réconcilier avec elle-même, de préserver l’union en son sein et de prendre ses distances avec la politique pour enfin faire face aux défis sécuritaires qui s’imposent à elle et au pays».

«Une armée politisée, trahie et laissée à son propre sort»

À ses dires, les FAMAS se retrouvent aujourd’hui dans une situation embarrassante exacerbée par l’insouciance de la hiérarchie à l’endroit de la troupe.
Et pendant qu’ils se font tués, s’insurge-t-il, les plus hautes autorités continuent de s’adonner à leur matière principale : décorer les officiers de bureaux.
«Ce qui est dommage et regrettable aujourd’hui, c’est que nous assistons à la mort de soldats très jeunes (entre 20 et 35 ans) laissant derrière eux des veuves et des orphelins inconsolables. C’est pourquoi, je souhaite qu’on se remette tous en cause afin d’aider ce pays à sortir de l’ornière» lance Hamedy Gassama Diaby.
Ainsi, pour avoir une Armée régulière et républicaine, il estime que le mode de recrutement doit être revu.
Aussi, indique-t-il, tous les mouvements rebelles ayant pris les armes contre notre pays, doivent être de facto désarmés avant toute réintégration. Et pour mieux assainir le secteur de l’Armée, il propose un audit dans tous les corps. Dans la même optique, il a profité de l’occasion pour rendre un vibrant hommage aux FAMAS, tout en demandant au peuple malien de rester unis derrière son Armée.
En conclusion, le conseiller municipal préconise d’abord de restaurer la discipline dans l’Armée Malienne tout en la dotant de moyens et de matériels nécessaires. Selon lui, l’Armée Malienne seule ne peut pas combattre les terroristes au regard de sa maigre situation et pendant que des milliards de nos francs ont été votés pour mieux l’orienter, la former et l’équiper.
MAMBE TOURE
Source : Le Veridique

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here