Législatives/commune IV : Le député sortant, Moussa Diarra sûr de l’emporter sous les couleurs de la Codem

L’honorable Moussa Diarra ne doute guère de sa réélection à l’hémicycle lors de la proclamation des résultats. Il l’a fait savoir à la faveur d’un point-presse, à la permanence des députés en commune IV.

Le député Diarra, après sa démission du RPM le 11 février pour des raisons internes au sein du parti, envisage une victoire au sortir des législatives pour se maintenir dans la 6ème législature.

Il voit toutes les chances de leur côté pour sortir vainqueur de cette joute électorale. « Nous avons de grandes chances de remporter ces élections car nous sommes également audacieux », a affirmé le prétendant à l’hémicycle.

Pour en arriver, Moussa Diarra, très audacieux, se présente aux élections législatives sous les couleurs de la Convergence pour la démocratie au Mali (Codem) de Housseïni Amion Guido. Sur cette liste en alliance avec la formation politique d’Aliou Boubacar Diallo, ADP-Maliba, l’ancien membre du RPM fera savoir qu’il est le colistier de Moussa Hassimi Sangaré.

Pour ce qui est la raison de sa démission du parti du tisserand, Moussa Diarra s’est dit privé de son droit absolu. A l’en croire, il a été empêché de se présenter aux échéances législatives dès les primaires au sein du parti. De son point de vue, les règles de l’art ont manqué de considération. Comme il a commencé un combat avec ses sorties et interpellations des ministres pour servir le Mali, il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin surtout avec son jeune âge.

Pour lui, sans langue de bois, comme le Président de la république Ibrahim Boubacar Kéita a placé son second quinquennat sous le signe de la jeunesse, l’honorable Diarra promet que ces élections seront placées sous le signe de la jeunesse.

Il pense que s’il y a un député qui peut s’estimer comblé et fier en commune IV, c’est lui Moussa Diarra au regard des missions qui lui a été confiées et auxquelles il a apporté la satisfaction.

Bazoumana KANE

Le Prétoire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here