Élections au Mali : Pourquoi Salif Kéita n’est plus candidat

Au cours de la conférence sur l’organisation de la soirée de gala qui aura lieu le samedi 29 février 2020, à Djataland, Salif Kéita en a profité pour annoncer les raisons qui font qu’il n’est plus candidat aux différentes élections organisées au Mali.
En échangeant avec les hommes de médias, il leur a confié que les élections constituent une véritable mafia au Mali. Du point de vue du rossignol, pour se présenter aux élections au Mali, il faut payer les signatures des élus. Les conseillers communaux exigent la somme de 45.000 FCFA et les députés, 10 millions de FCFA.

En clair, le chanteur trouve que c’est un véritable marché auquel il n’est pas habitué. Donc, à l’entendre, il vaut mieux s’écarter de ces pratiques qui faussent la route avec la démocratie.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here