Santé : L’infertilité féminine par l’obstruction tubaire

L’infertilité féminine est l’incapacité pour un couple d’obtenir une grossesse ou pour une femme de mener une gestation à son terme. Selon les estimations, elle est avérée au terme de deux années de rapports non protégés. Chez nous, en Afrique, l’impossibilité pour une femme d’avoir des enfants et dans un contexte culturel est un drame sans nom. Pour mieux comprendre le phénomène, Dr. Ibrahim Traoré  gynécologue  à la Clinique sept nous explique l’infertilité par l’obstruction tubaire.

Une des principales causes de l’infertilité chez la femme est l’obstruction tubaire c’est-à-dire avoir les trompes bouchées, alors que les trompes sont deux conduites permettant non seulement aux spermatozoïdes d’accéder à l’ovule pour la fécondation, mais aussi à l’œuf fécondé d’aller vers la cavité utérine pour qu’une grossesse débute.

“Si les trompes sont bouchées, la conséquence est que soit les spermatozoïdes ne pourront pas accéder à l’ovule, soit l’œuf fécondé ne parviendra pas à la cavité utérine.

Et dans le premier cas, la grossesse est impossible par contre dans le deuxième  cas cela risque de créer une grosses extra utérine.  La principale cause de l’obstruction tubaire est constituée par des infections des voies génitales notamment des trompes (salpingites) et aussi par des MST qui sont principalement dues à deux germes particuliers : les mycoplasmes constituant un type de bactérie dépourvue de paroi cellulaire affectant plusieurs organes dont l’appareil génital  et les  Chlamydes.

Nous distinguons aussi une obturation du pavillon utérin (côté ovaires) d’où l’ovule  ne peut être libéré dans cet espace. Une obturation de la trompe soit sur le trajet soit sur son extrémité côté utérus. Dans ce cas, les spermatozoïdes ne peuvent avancer jusqu’à l’ovule”, nous explique Dr. Ibrahim Traoré, gynécologue

Le diagnostic se fait par une radiographie appelée hystérosalpingographie  (HSG) qui consiste en l’injection d’un produit de contraste dans l’utérus par le col et de faire une radiographie en même temps.

Selon Dr. Traoré, le traitement est assez difficile et est fait avec des antibiotiques des anti-inflammatoires et de la chirurgie pour certains cas, il est aussi possible de déboucher les trompes en effectuant à nouveau cette radio, c’est en ce moment l’HSG sélective.

Ainsi la prévention reste le meilleur moyen de lutte contre  l’obstruction tubaire qui diminue des chances de maternité.

Ainsi l’infertilité constitue un problème de santé publique notamment chez nous en Afrique due au niveau socio-économique des populations et concerne au moins  12 % des couples. Ce qui pose un souci. L’infertilité d’origine tubaire est très fréquente de nos jours, car elle nécessite aujourd’hui des stratégies thérapeutiques adéquates comme la fécondation in vitro (FIV).

Aïchatou Konaré

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here