Coranvirus au Mali : Le HCIM : « Nous fermerons nos mosquées dès qu’un cas sera détecté au Mali » Procèdera-t-il à la fermeture ?

Le Jeudi 19 mars dernier, le Pm Boubou Cissé avait rencontré les membres de la société civile, les leaders communautaires et de confessions religieuses à la primature sur les différentes  mesures de prévention du COVID-19  prises par le gouvernement.  Au cours de cette rencontre le Pm avait demandé aux confessions religieuses de surseoir aux prières collectives dans les lieux de culte. 

Une polémique s’éclate dans la salle entre certains membres de la Société Civile et les responsables  du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) qui n’ont pas voulu la fermeture des mosquées prétextant qu’ils ne comprennent pas pourquoi interdire les prières collectives et tout rassemblement de plus de 50 personnes et au même moment la campagne de l’élection législative n’est pas reportée.  En plus les mêmes responsables du  HCIM fulmineront ‘’ Nous fermerons nos mosquées dès qu’un cas sera détecté au Mali ‘’

Aujourd’hui  le Gouvernement vient de nous informer, que dans la nuit du mardi 24 mars 2020, les services de santé ont enregistré deux (2) cas testés positifs au Coronavirus (COVID-19). Il s’agit de deux (2) personnes de nationalité malienne rentrées de France les 12 et 16 mars 2020. Le premier cas est une dame de 49 ans résidant à Bamako. Le 2ème cas est  un homme de 62 ans à Kayes.  Et que les deux cas sont actuellement pris en charge par les autorités sanitaires du pays. Le Gouvernement rassure que toutes les dispositions sont prises pour une meilleure gestion des cas et invite les populations à rester sereines et à respecter strictement les mesures de préventions recommandées.

Il nous reste à savoir si le HCIM respectera strictement ses mesures de prévention et procédera à la fermeture des mosquées dans l’immédiat.

 Que dit le Prophète SAW Mohamad en cas de pandémie selon les règles islamiques !   

Le Prophète Mohamme SAW de l’Islam a mis à l’honneur les mesures d’hygiène et les conseils prophétiques qu’il  a transmis à l’humanité en cas de pandémie il y a plus de 1400 ans. Savez-vous qui d’autre a suggéré une bonne hygiène et une mise en quarantaine pendant une pandémie? Mohammed (PSL) , il y a plus de 1 300 ans. Bien qu’il ne soit en aucun cas un expert «traditionnel» en matière de maladies mortelles, Mohammed   avait néanmoins instruit de bons conseils pour prévenir et combattre un développement comme COVID-19. Mahomet a dit: « Si vous entendez parler d’une flambée d’épidémies dans un pays, n’y entrez pas; mais si l’épidémie éclate dans un endroit pendant que vous y êtes, ne quittez pas cet endroit. » Il  a également déclaré: « Ceux qui souffrent de maladies contagieuses doivent être tenus à l’écart de ceux qui sont en bonne santé.» Mohammed (PSL)  a également fortement encouragé les êtres humains à adhérer à des pratiques d’hygiènes qui protègent les gens contre les infections. Considérez les hadiths suivants, ou les paroles du prophète Mahomet (PSL) : « La propreté fait partie de la foi. » « Lavez-vous les mains après votre réveil ; vous ne savez pas où vos mains se sont déplacées pendant votre sommeil. » « Les bienfaits de la nourriture résident dans le lavage des mains avant et après avoir mangé. » Et si quelqu’un tombe malade? Quel genre de conseils Mohammed  donnerait-il à ses semblables qui souffrent de douleur? Il  encourageait les gens à toujours chercher un traitement médical et des médicaments: « Faites usage d’un traitement médical », a-t-il dit, « car Dieu n’a pas fait de maladie sans en nommer un remède, à l’exception d’une maladie – la vieillesse ». Peut-être plus important encore, il savait quand équilibrer la foi avec la raison. Au cours des dernières semaines, certains sont allés jusqu’à suggérer que la prière serait mieux pour vous éloigner du coronavirus que d’adhérer aux règles de base de l’éloignement social et de la quarantaine. Comment le prophète Mahomet (PSL) réagirait-il à l’idée de la prière comme principale – ou unique – forme de médecine? Considérez l’histoire suivante, liée à nous par le savant perse du IXe siècle, Al-Tirmidhi: Un jour, le prophète Mahomet (PSL) a remarqué qu’un bédouin quittait son chameau sans l’attacher. Il a demandé au Bédouin: « Pourquoi ne pas attacher votre chameau? » Le Bédouin a répondu: « Je mets ma confiance en Dieu. » Le Prophète a alors dit: « Attachez d’abord votre chameau, puis mettez votre confiance en Dieu. » Mohammed (PSL)   a encouragé les gens à chercher des conseils dans leur religion, mais il a espéré qu’ils prennent des mesures de précaution de base pour la stabilité, la sécurité et le bien-être de tous. En d’autres termes, il espérait que les gens utiliseraient leur bon sens. » Ajoutons que le Prophète Mohammed (PSL) a donné un conseil de taille pour faire face aux épidémies. Aïcha rapporte avoir interrogé le Prophète Mohammed (PSL) sur les épidémies (ou la peste). Il  répondit : « Il s’agit d’un châtiment envoyé par Allah à ceux qu’il choisit de punir. Par ailleurs, il en a fait une miséricorde pour les croyants. En effet, quiconque demeure patiemment dans une région touchée par une épidémie avec l’espoir d’en être récompensé par Allah et en étant persuadé que rien ne pourra l’atteindre qui n’ait déjà été décrété par Allah, obtiendra une récompense identique à celle du martyr.» [Al-Boukhari].

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here