La lanceuse Korotoumou Coulibaly : «J’ai soif d’avoir une médaille à Tokyo…»

La Malienne Korotoumou Coulibaly agée de 37 ans, en Lancer du Disque F55 et en Javelot F56, sera aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Dans cet entretien, la championne d’Afrique revient sur son parcours et nous livre son état d’esprit avant son départ.

Comment êtes-vous devenue athlète?

J’ai commencé à faire du sport quand je venais de perdre mon père. A l’époque j’étais en classe de 9 années. A cause de mon handicap et de la pauvreté de ma famille, j’ai dû arrêter mes études. C’est, en ce moment que j’ai décidé de pratiquer, et cela a été une réussite pour moi. J’avais 20 ans. En 2009, je me suis fait remarquer avec ma première médaille d’argent à Niamey pour ma première sélection nationale.

Quelles sont les qualités d’un lanceur de disque pour lancer le disque ?

De l’ambition, aimer, faire des efforts, apprécier la musculation et travailler sa technique pour devenir une athlète complète.

Aurez-vous une chance de remporter une médaille ?

[Soupire… rire]. Bien sûr ! C’est pour ça que j’y vais. Je suis le recordman Championne d’Afrique avec une performance de 17m 36 au World para athletics Championships de Dubai 2019. Je travaille sans relâche. J’ai soif d’avoir une médaille or, argent ou bronze.

Vous détenez le Record d’Afrique grâce à votre performance de Dubaï 2019. Vous attendiez-vous à une telle performance dans votre carrière ?

J’ai été surprise d’une telle performance. Au début de ma carrière, je me posais beaucoup de questions sur mon avenir sportif. Après mes heures d’entraînement, je vends des billets du Pari Mutuel Urbain du Mali. Ce jour-là, j’ai été très contente. C’est le fruit de mes efforts qui venaient d’être récompensés.

Est-ce que c’est difficile de trouver des sponsors ?

Nous sommes confrontés à d’énormes difficultés de médiatisation. Quand le Comité paralympique malien ne peut pas, nous ratons des compétitions par manque des moyens. Beaucoup vont ainsi rater Tokyo, ne pas vivre leur rêve.

Avec quelles ressources, allez-vous y participer ?

Je suis sponsorisée par la SONAVIE (Société Nationale d’Assurance Vie). Notre partenariat est parti d’une photo postée sur le net. Le polo que je portais sur la photo était assortie aux couleurs de la société. Ils m’ont donc contactée. Et, voilà !

Tout ce que nous demandons, c’est de nous aider à prendre part aux compétitions internationales. J’interpelle le ministre des Sports, les entreprises et toutes les personnes de bonne volonté de nous aider à honorer le Mali

Propos recueillis par Mamadou KONATE

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here