‘’Moi et ma Femme d’abord’’ à Sikasso : Après monsieur aux municipales et à la présidentielle, c’est madame aux législatives !

À des échelles différentes, le roi Kalifa Sanogo fait pire que le Président de la République qu’il a pourtant combattu sur plusieurs registres. Pour les Sikassois, les ambitions démesurées du maire de Sikasso et de sa femme passent très mal. Aujourd’hui celui qui n’a fait la découverte politique de la capitale du Kénédougou qu’après sa retraite administrative est devenu un cas que les législatives de ce 29 mars 2020 permettront de traiter.

Lors des dernières municipales, Kalifa qui a bénéficié de la non-participation de l’incontournable Mamadou Tangara a fait campagne sur une base identitaire. À la présidentielle de juillet 2018, ce même Kalifa revient à la charge avec le même critère de ‘’Sikasso d’origine’’, comme s’il suffisait d’être sikassois pour être à Koulouba et avoir droit sur les originaires des autres régions du Mali. Les 1% récoltés à la présidentielle auraient pu être une leçon pour celui qui n’a rien fait pour Sikasso et les sikassois avant son limogeage de la CMDT. Il aurait dû comprendre également que malgré l’importance politique du Kénédougou, un politicien digne de ce nom, fut-il sikassois ‘’origine’’ ne doit jouer sur un tel tableau très dangereux pour la stabilité. Comme si monsieur aux municipales et à la présidentielle ne suffisait pas revoilà son épouse pour les législatives prochaines, toujours à Sikasso. Ce dernier acte qui indique la vraie nature de l’autoproclamé successeur de Babemba à Sikasso passe très mal. Cette ivoiro-malienne connue de tous les hommes politique célèbre de Sikasso et qui héberge le roi à ATTbougou n’aurait laissé de bon souvenir ni en Côte d’Ivoire ou elle a passé toute sa vie encore moins à Sikasso ou son opportunisme est décrié. C’est donc un vote-sanction que bon nombre d’électeurs qui ont porté Kalifa à l’hôtel de ville à Sikasso s’apprêtent à faire contre ‘’moi et ma femme d’abord à Sikasso’’.

Pour eux, le maire se moque des sikassois. Les intimidations à la mairie n’y changeront rien. Idem pour le deal entre Blo Diawara et le hérisson signé à l’hôtel cinquantenaire de Sikasso contre le RPM. Plusieurs opérateurs économiques de la région convoqués à cette rencontre secrète ont fait des aveux surréalistes sur les agissements de cet opportuniste.

À suivre !

Diallo

Nouveau Reveil

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here